MOT DU MAIRE - MAI 2011

SATISFACTION COLLECTIVE

L'arrêté pris par Monsieur le Préfet de l'Aisne, refusant l'exploitation d'une porcherie industrielle à GIZY, fait suite à l'avis défavorable obtenu par les Maires de GIZY, MONCEAU LE WAAST et GRANDLUP ET FAY, convoqués le 1er décembre 2010 devant le Conseil Départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques de l'Aisne réuni à la Préfecture de l'Aisne. Disons le tout simplement, c'est une satisfaction collective de nos élus, des élus des Communes environnantes et des habitants de GIZY qui nous ont apporté leur soutien pendant ces quatre dernières années. Le pétitionnaire dispose d'un délai de deux mois pour faire appel de la décision de Monsieur le Préfet, soit jusqu'au 5 juin 2011.
A peine sort-on d'un dossier épineux que nous en retrouvons un autre. En effet, l'école de GIZY était menacée par la fermeture d'une classe selon un courrier reçu de l'Inspection Académique. Cette situation est le résultat d'une politique qui consiste à supprimer la moitié des fonctionnaires. Notre effectif restant stable à la prochaine rentrée et voire même en hausse sensible pour les trois années à venir, nous nous sommes immédiatement opposés à cette menace de fermeture. Saluons à ce propos la réactivité des parents d'élèves qui se sont mobilisés sans attendre pour défendre notre école. Nous avons rencontré à plusieurs reprises Monsieur l'Inspecteur de l'Education Nationale dés le mois de novembre 2010, puis au cours du mois de mars 2011, en présence de représentants des parents d'élèves. Nous avons également eu un entretien important avec Madame l'Inspectrice de l'Académie le 28 avril 2011 afin de lui présenter tous les arguments en faveur de notre village et les effectifs prévisionnels pour les années 2011 — 2012 — 2013. A l'issue de cette conversation fructueuse, nous avons obtenu l'assurance que notre requête serait étudiée positivement compte tenu de la qualité et du sérieux de notre dossier, relatant une très grande dynamique au niveau des constructions et de l'arrivée de nombreuses familles. Le vendredi 13 mai, nous avons appris avec une immense satisfaction que notre école serait maintenue avec ses trois classes actuelles.
PARLONS BUDGET 2011. Suite à la réforme territoriale mise en place par le gouvernement et appliquée depuis cette année, certains taux en pourcentage de nos impôts locaux ont été modifiés : la taxe d'habitation, et la taxe professionnelle devenue contribution foncière des Entreprises. Conformément aux nouveaux taux calculés par les services fiscaux, le Conseil Municipal a décidé de ne pas augmenter les impôts locaux pour la 22ème année consécutive. Enfin, pour faire cesser certaines incivilités, je serai l amené à prendre des arrêtés qui seront publiés à l'ensemble de la population. Nous adressons nos remerciements aux personnes qui nous ont apporté leur aide et leur encouragement afin qu'il fasse toujours bon vivre à GIZY.

 

Claude PHILIPPOT