MOT DU MAIRE - MAI 2009

Le budget 2009 est voté ; fait remarquable pour notre Commune: les taux des quatre taxes n'ont pas évolué depuis 20 ans. Cette politique ne nous a pas empêché d'investir depuis de nombreuses années et de maintenir le patrimoine Communal dans un bon état d'entretien.

Afin de répondre à la demande de nombreux habitants, nous avons décidé de réaliser des travaux de voirie pour remédier à une multitude de problèmes et de procéder à des réparations nécessaires consécutivement aux dégâts provoqués par l'hiver dernier.

Dans un autre domaine, nous avons également décidé d'apporter notre aide à de nombreuses associations dans lesquelles nous retrouvons une grande partie de la population. C'est ainsi que nous verserons une subvention à toutes nos associations locales, ainsi qu'au club de judo de LIESSE, à l'A.D.M.R. , à l'association des parents d’élèves du Collège de SISSONNE, aux jeunes participants du centre aéré de la Champagne Picarde qui a lieu en été.

2009 sera aussi l'année de nouvelles constructions dans plusieurs endroits du village. Une somme a déjà été prévue pour commencer les travaux de viabilisation rue des Sables et au Pré-toine.

L'USEDA a reporté les travaux d'effacement de réseau de la Route Nationale et de la Rue des Sables fin 2010 pour des raisons budgétaires. Ces travaux seront donc inscrits au budget 2010.

Beaucoup d'autres projets sqnt à l'étude et seront réalisés avec le maximum de subventions afin de préserver notre politique fiscale: construction d'un local de rangement à la salle des fêtes, aménagement d'un local d'archives à la Mairie, terrain de loisirs, etc .....

Alors, parlons-en de cette porcherie, vous avez été informés récemment du dépôt d'un quatrième permis de construire par Monsieur DEBISSCHOP, le troisième ayant été rejeté pour non observation du code de l'urbanisme et finalement annulé par les pétitionnaires. L'histoire ne s'arrêtera pas de si tôt, nous sommes en droit de réclamer une nouvelle enquête publique préalablement à la décision que devra prendre Monsieur le Préfet, un jour !!

En attendant l'équipe Municipale «qui veille au groin» n'a pas l'intention d'abandonner le combat et y mettra toutes ses forces.

 

Claude PHILIPPOT