MOT DU MAIRE - MAI 2006

~ A PROPOS ............ ~

1. DES ORDURES MENAGÈRES :

C'est la surprise de ce début d'année. Réglée sous forme de taxe ( T.E.O.M.) jusqu'en 2005, nous venons de passer à la redevance ( R.E.O.M.) . Maintenant l'usager paye la totalité de la facture des ordures ménagères, c'est à dire la somme de 1 461 000 EUROS pour la Communauté de Communes de la Champagne Picarde.
C'est pourquoi nous constatons une hausse aussi importante entre 2005 et 2006. Auparavant, c'était le Budget Général de la Communauté qui abondait, par la fiscalité, le budget des ordures ménagères d'environ 450 000 EUROS par an, ce qui avait pour effet de diminuer notre facture. Par un vote des délégués de la Champagne Picarde à 21 voix contre 20, la redevance a été acceptée sans ma voix, étant opposé à la mise en place de celle-ci.

2. DE L'EAU :

Plusieurs raisons nous ont amené à mettre en place une facture intermédiaire sous forme d'acompte.
La première, une gestion financière plus facile pour régler les charges qui s'accentuent sans cesse, à savoir :
- Les analyses d'eau de plus en plus fréquentes et "hors de prix"
- L'énergie électrique
- Les réparations sur un réseau vieillissant
- Les assurances
- Le contrat d'astreinte dynamique pour contrôler le fonctionnement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
La deuxième, améliorer le règlement des factures, en amenant de nombreux foyers à régler par ce système, en deux fois.

3. DES IMPÔTS LOCAUX :

Pour notre part Communale, le Conseil Municipal a décidé encore une fois de ne pas augmenter les taux d'imposition.

4. DE L'ASSAINISSEMENT :

Depuis notre adhésion au SIAN, nous rencontrons régulièrement les responsables ainsi que les élus de LIESSE pour unir nos moyens en vue d'une réalisation commune.

5. DE LA POPULATION :

Le dernier recensement réalisé en février 2006 fait état de 730 habitants. En 1999 nous étions 676 et en 1990: 652.

6. DES PROJETS :

La carte Communale est en cours d'examen à la Préfecture et nous attendons l'arrêté de Madame le Préfet pour conclure ce document administratif et d'urbanisme qui nous a demandé deux ans de travail. D'autres projets sont en cours d'étude et je sais qu'avec l'équipe Municipale en place, même si le travail ne manque pas, que nous arriverons à les concrétiser pour continuer à dire qu'il fait "bon vivre à GIZY"

Claude PHILIPPOT