MOT DU MAIRE - NOVEMBRE 2005

~ LA VÉRITÉ DU MAIRE ~

J’ai rencontré un habitant de GIZY qui m’a posé la question suivante : "Etes vous heureux Monsieur le Maire ?". Je lui ai répondu : "Selon les circonstances". A mon tour je lui ai posé la même question, il m’a répondu : "toujours, n’oubliez pas que je suis un ressuscité".
Enfin quelqu’un d’heureux me suis-je dit !

J’imagine une personne qui ne serait pas 'heureuse' parce qu’elle ne me voit jamais alors qu’elle aurait beaucoup de choses à dire.
Je pourrais lui suggérer de participer aux diverses cérémonies et animations Communales auxquelles je suis toujours présent, mais aussi de me rencontrer à la Mairie tous les jours y compris le samedi matin, sans rendez-vous !
Mais je reste persuadé que ce n’est pas en restant chez soi et en écoutant les informations à la télévision que nous pouvons apprendre les nouvelles du village et ce n’est pas non plus en écoutant les 'bruits de trottoirs' !!

Parlons de l’actualité, la nôtre, la vraie.

La Carte Communale et l’étude d’entrée de Ville vont faire l’objet d’une enquête publique qui va commencer très prochainement, un Commissaire enquêteur vient d’être désigné par le Tribunal Administratif d’AMIENS.
Les élus sont passés au domicile des résidents de la rue du Auquerne pour demander leur avis sur le projet de modification du règlement de construction de leur quartier. Voici les résultats: 100% ont répondu favorablement.

D’autres sujets nous préoccupent à une plus grande échelle ; le problème de l’eau, les virus qui nous envahissent, le chômage qui s’accentue, la misère qui s’amplifie, les prix qui augmentent. Je n’ai pas l’intention de continuer la triste série.

Un Conseiller Municipal me disait récemment ; il faut que le Maire reste optimiste, qu’il relativise et qu’il optimise pour que la population soit rassurée.
Eh bien, même si c’est ma nature d’être optimiste, je pense que la vérité doit être connue également sur tous ces évènements importants et sur lesquels nous n’y pouvons rien malheureusement.

Alors à GIZY, je dois, entouré d’une équipe Municipale dévouée et solidaire, vous aider à garder le moral et surtout être fier d’habiter dans une Commune où "Il fait bon vivre".

 

Claude PHILIPPOT