DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL- NOVEMBRE 2004

>> Aménagement d’un local de stockage à la salle des fêtes.

Compte tenu des problèmes rencontrés par le manque de local pour stocker du matériel, il est souhaitable de monter un projet d’aménagement de local . Il se situerait sur la partie arrière de la salle côté « Toilettes .Ce type de dossier doit être monté par un architecte qui pourrait être Mr BEVIERE de LAON , qui est le spécialiste en la matière. Dans le secteur il a fait quelques salles des fêtes. En outre il nous aidera pour le montage des dossiers de subvention, le respect de la nouvelle réglementation en matière de marchés publics. Le conseil municipal accepte à l’unanimité la mise en route de ce dossier. Mr le Maire prendra contact avec l’architecte.
 

>> Bilan Fête Communale 2004.

Mr le Maire dresse un bilan rapide :
- Comportement déplorable de certains forains
- Participation en baisse à l’apéritif du samedi.
- Participation au bal des conseillers et de 2 ou trois habitants. Personne....
Mr le Maire invite le conseil municipal à revenir sur le sujet lors d’une prochaine réunion de conseil. Ceci convient à l’unanimité du conseil.

 

>> Curage de Fossés.

Présentation du devis Denizart pour curer le fossé bordant le chemin des longues parts. Mr le maire propose d’attendre le mois de septembre pour débuter les travaux. Il demandera à Mr TANNEUR propriétaire du terrain jouxtant le fossé , la permission d’étaler les boues sur sa proprièté. De cette façon l’entreprise sera invitée à représenter un devis en enlevant de celui-ci le transport prévu des boues vers le dépôt de la Carrière. Le conseil municipal accepte cette proposition à l’unanimité.
 

>> Rapport du Contrôle de sécurité aux écoles et achat matériel.

Courant mai SOCOTEC a passé les jeux de l’école maternelle en revue pour déterminer de leur dangerosité. Au vu de leur rapport différents aménagements seront nécessaires pour mettre en sécurité l’aire de jeux de l’école. Il faudra creuser sous chaque élément de jeu et remplir de sable de rivière pour éviter des sols durs à des endroits ou les enfants retombent. Il faudrait protéger la boulonnerie apparente sur certaines pièces de jeux.
Le conseil municipal autorise le maire à l’unanimité à mettre tout en œuvre pour sécuriser cet aire de jeux.

Demande de Matériel :
Mr le Maire avait reçu deux demandes de Me Boscariol, ancienne directrice, pour l’achat de matériels et jeux divers. Des propositions de l'ancienne directrice ,un bon de commande de 480 Euros à la CAMIF a été retenu par Me Ferrari . Mr le maire propose au conseil d’accepter cette dépense pour du matériel nécessaire. Le conseil accepte à l’unanimité.
Le secrétariat de mairie doit être doté prochainement de placards adaptés pour permettre un meilleur classement voire rangement. De ce fait l’armoire noire située à gauche à l’entrée du secrétariat sera mise à l’école maternelle. Elle permettra de stocker différents matériels et du linge.

 

>> Dossier Eglise.

Mr le maire présente un devis de l’Useda concernant l’éclairage de l’église avec illumination du site, reprise de fils au droit du cimetière le long de la propriété Duflot et enlèvement d’un poteau face à la ferme Cugnet. La dépense s’élève à 15000 Euros subventionnable à 40 ou 50 %. Des travaux de couverture nécessaires depuis longtemps rendent cette illumination superflue. Mr le maire explique que les travaux de couverture peuvent être subventionnés à 100% pratiquement. Après débat Mr le Maire propose de faire un dossier unique sur les travaux de l’église : électricité et couverture pour déposer les demandes de subventions. En outre il signale qu’un étalement des travaux pourra se faire. Dans ces conditions le conseil municipal accepte la proposition de Mr le Maire.
 

>> Réseau d’Ecole.

L’inspection académique à envoyer à la commune un projet de convention concernant les communes de Gizy, Liesse, Marchais, St Erme, Montaigu, Mauregny et Courtrizy. Pour synthétiser c’est une mise en commun de moyen pour un meilleur enseignement. Bien entendu quelques doutes subsistent sur les moyens que la commune devra mettre en œuvre pour ce réseau, sur le transport éventuel d’enfants, etc.. Au bout de 2 ans on peut sortir du réseau et l’ inspecteur d’académie s’engage à ne pas enlever de poste sur une école appartenant au réseau pendant 2 ans. Les conseils d’école de ces communes se sont déjà prononcées et ont toutes accepté d’adhérer au réseau. Pour ce qui concerne l’éducation on ne peut qu’être favorable à ce type de projet qui veut le mieux pour les enfants. Le conseil municipal donne son accord à l’unanimité pour l’adhésion de la commune au réseau , accepte le projet de convention qui sera retourné à l’inspection académique.
 

>> Travaux d’effacement de réseau.

Mr le maire informe l’assemblée des problèmes liés à ces travaux. Suite à la réunion USEDA de Sissonne et à la colère qu’il a exprimée, Mr BRAEM, conseiller Général, est venu constater que les propos de Mr le Maire n’étaient pas exagérés. Les riverains sont excédés. Mr le directeur de l’USEDA s’est engagé à prendre des mesures dans le cadre du code des marchés publics. Mr le Maire signale les problèmes au sein de l’entreprise Leclerc. Les travaux ne sont toujours pas réceptionnés. France Telecom qui devait démarrer le chantier la dernière semaine de Juin n’est toujours pas venu. A priori, toutes les ampoules des nouveaux poteaux d’éclairage ont été remplacées, elles étaient soit-disant trop fortes.
 

>> Passage du Jury Maisons Fleuries.

Celui ci aura lieu le Jeudi 15 Juillet 2004 à partir de 17 h 30 . Membres : Gerlot Victoire, Bula Maryse, Bibaut Maria, Choquet Gilbert ainsi que Maroteaux Alain et Me Boutantin de Liesse.
 

>> Etude d’entrée de ville.

Mr le maire présente au conseil municipal le compte rendu de la première réunion pour la création d’une carte communale à Gizy. Compte tenu des premiers travaux réalisés, il est indispensable pour la commune de réaliser une étude d’entrée de ville. Cette étude pourrait être réalisée par la société GEOGRAM. Un devis de 2314 Euros est présenté par la dite société. Mr le maire souhaite logiquement laisser la réalisation de cette étude à la société qui fait l’étude de la carte communale. Cette étude sera subventionnée ; le conseil municipal décide à l’unanimité la réalisation de cette étude et de la confier à la société GEOGRAM de Witry les Reims. Mr le Maire informe le conseil municipal qu’un courrier de demande de subvention (FRDL) sera rédigé à l’intention de la communauté de communes de la champagne picarde.
 

>> Vente de Terrain Rue du Parc dit « Le Auquerne ».

Suite à une réunion de la commission des chemins, Mr le maire propose au conseil municipal de revenir sur la vente de ce terrain. En effet une sente cadastrée ZY 132 de 18 m² avait été créée entre ce terrain et le terrain « Chomette ». Pour des raisons d’entretien la commune n’a aucun intérêt à créer cette sente, de même que Me Chomette ne souhaite pas non plus avoir un passage le long de son terrain. Mr le maire a donc demandé à Mr le géomètre de reborner le terrain en tenant compte de l’observation de la commission des chemins.
Le conseil municipal délibère et décide à l’unanimité d’autoriser l’étude de Maître Valérie VAROTEAUX à procéder à la vente de ce terrain de 955 m² (ZY 127 + ZY 132) pour tout acquéreur à condition qu’il réunisse toutes les conditions requises pour en être le propriétaire.

 

>> Qu’on se le dise ...

Bilan Fête Communale 2004.
En toute honnêteté, voici un résumé des trois jours de fête. Début des festivités le Samedi à 14 h 30 avec un match de boxe entre forains. Pour démarrer le programme, règlement de comptes à l'espace Bula. Non rassurez vous , ce n'était pas un oubli de notre part ; ce n'était pas au programme.
Jeu de boules avec 8 équipes et Jeu de Crapaud avec 20 participantes.
A partir de 19 h, apéritif dansant avec la participation d'une soixantaine de personnes. Vers 20 h les habitants commencent à rentrer chez eux. Malheureusement jusque minuit, heure de fin du bal apéritif, très peu de population est revenue danser. Quelques conseillers qui sont présents et un ou deux danseurs ; sans exagération.
Dimanche 6 h, la place commence à être envahie par les brocanteurs en quête d’un emplacement. Cette année environ 90 brocanteurs ou commerçants sont installés. Peu de problèmes pour une manifestation bien rodée. Dans la matinée, renouvellement de l' opération coup de poing entre un forain et un commerçant installé sur la brocante. Tout au long de la journée des élus(es) tiendront un stand avec des asperges en vente, des billets de tombola et la traditionnelle buvette. D’autres encaisseront les emplacements, prépareront les lots de la tombola. Le concours du mets à base d'asperge pour sa première a intéressé deux ménagères qui furent récompensées. Début d’après-midi, les manèges tournent, la troupe "Angy Star" captive l'attention de nombreux spectateurs, sous le charme de ces jeunes artistes. Enfin c’est l’heure du tirage de la tombola, tout le monde espère gagner ce voyage au soleil. Vers 19 h c’est terminé de nombreux espoirs déçus sauf pour une famille de de Monceau les Leups qui gagne le fameux voyage. Très rapidement une belle journée va se transformer en une triste journée ; un orage violent s’abat sur la commune, faisant rentrer chez eux les derniers visiteurs restés autour des manèges. Seuls quelques élus remballent le matériel utilisé dans la journée et commencent les comptes (buvette, tombola,vente d’asperges,emplacements).
Lundi, un temps clément permet aux enfants d'aller finir quelques tickets qui leurs restent. L'édition 2004 est terminée, s'ouvre dès lors les questions pour l'année suivante.
Doit-on garder l'apéritif dansant ou revenir à un bal traditionnel. La mise en place de l'apéritif dansant permettait une réunion des habitants autour d’un verre, d'éviter les bagarres du samedi soir sur la fête. A ce que je sache cette année Boncourt bagarres, Marchais aussi .Doit-on rassembler la brocante et la fête le même jour.
Les animations de ce type intéressent t-elles toujours la population ? Les manèges sont très chers, il faut le reconnaître. La population vieillit; les gens sortent de moins en moins, sont de plus en plus individualistes. Ils cherchent la tranquillité, le calme. Ce qu’ils trouvent en restant chez eux.